gif avec poème et sans.
09 mars 2016

CARTE GIF PRINTEMPS AVEC POÈME

 

printemps

 

 

 

 

Le printemps de Théophile Gautier

Premier sourire du printemps

Tandis qu'à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes *
Et cisèle des boutons d'or*.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.

Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "

Enregistrer

Posté par creationsy à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2012

GIF PLUIE D' AUTOMNE

 pour ce montage je me suis servie du logiciel gimp, pour changer la couleur :  couleurs/ saturation.

Pour le cadre j'ai fait filtre/décor/ajouter un biseau j'ai paramétré épaisseur 30, j'ai coché travailler sur une copie et conserver le calque de relief(NE PAS OUBLIER DE COCHER,si vous vouler réaliser ce genre de cadre)

 faire plusieurs fois cette manoeuvre pour avoir le cadre en relief.

Pour réaliser la pluie j'ai utilisé le logiciel sqirlzReflect.(logiciel gratuit et libre de droit)

 

26 novembre 2010

GIF FOND D'ECRAN 1024/768

GIF_FOND_D_ECRAN_1024_768

02 juin 2010

MES GIFS PAYSAGE AVEC POÈME

    Harmonie  

 

       

 

    Regarde ! Regarde bien tout ce qui     t’entoure.  

 

    Avance et respire la vie à pleins     poumons.  

 

    Ne t’arrête pas. Vois le printemps qui     accourt.  

 

    Il ne t’attendra pas, fugitive saison.  

 

       

 

    L’air est encor frais. Une odeur d’humus     s’exhale,  

 

    Âpre et suave à la fois. L’hiver est     fini.  

 

    Écoute ! Même l’eau du ruisseau qui     dévale  

 

    A joint des sons cristallins à sa     litanie.  

 

       

 

    Entends encore le murmure de la brise  

 

    Dans la ramure transparente et     chamarrée.  

 

    Fascinant, le pinson de trémolos nous     grise  

 

    Et nous attire vers la tendre     fougeraie.  

 

       

 

    Comme la campagne est belle ! Il court un     frisson  

 

    Sur l’herbe tendre. Les primevères  fragiles  

 

    Font des taches de lumière sous les     buissons,  

 

    Près des violettes enivrantes et     graciles.  

 

       

 

    Les chatons des aulnes se balancent,     légers,  

 

    Comme de fines pendeloques de cristal.  

 

    Des nuages délicatement ouvragés  

 

    De blanc, coiffent cette pureté sans     égal.  

 

       

 

    Il faut tout boire des yeux , ne rien     laisser,  

 

    Pour ensuite, à la nuit venue, se     souvenir,  

 

    Fermer les paupières, raviver ce     passé,  

 

    Présent de la nature qui nous veut ravir     .  

 

       

   

Yvette

http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com

Ce montage je l'ai fait d'après ce poème "harmonie"


16 octobre 2009

MES GIFS D'AUTOMNE IMAGE ANIME & POEME


Automne malade

 

Automne malade et adoré
      Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
      Quand il aura neigé dans les vergers
      Pauvre automne ! Meures en blancheur
      Et en richesse de neige et fruits mûrs.
   

 

Aux lisières lointaines, les cerfs ont bramé
      Et que j'aime ô saison, que j'aime tes rumeurs
      Les fruits tombant, sans qu'on les cueille
      Le vent et la forêt qui pleurent
      Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
   

 

Les feuilles qu'on foule,
      Un train qui roule
      La vie s'écoule...

 

Guillaume Apollinaire

CETTE IMAGE EST EN 900/675 PIXELS.

EN 1024 LE FICHIER ÉTAIT TROP LOURD.

 

 

POUR CE MONTAGE J'AI UTILISE TROIS LOGICIELS, GIMP POUR INCLURE A L'IMAGE LE CHEVREUIL,

PHOTOFILTRE POUR LE CADRE ET sQIRLZrEFLECT POUR L'ANIMATION.

14 octobre 2009

MES GIFS D'AUTOMNE

 


CLIC SUR L'IMAGE POUR VOIR L'ANIMATION

 

CE MONTAGE A ÉTÉ RÉALISER AVEC LE LOGICIEL GIMP, L'ANIMATION AVEC LE LOGICIEL UNFREEZ

Posté par creationsy à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 octobre 2009

MES GIFS AVEC POEMES

Automne    

La rivière s'écoule avec lenteur. Ses eaux
      Murmurent, près du bord, aux souches des vieux aulnes
      Qui se teignent de sang ; de hauts peupliers jaunes
      Sèment leurs feuilles d'or parmi les blonds roseaux.
 
      Le vent léger, qui croise en mobiles réseaux
      Ses rides d'argent clair, laisse de sombres zones
      Où les arbres, plongeant leurs dômes et leurs cônes,
      Tremblent, comme agités par des milliers d'oiseaux.
 
      Par instants se répète un cri grêle de grive,
      Et, lancé brusquement des herbes de la rive,
  Étincelle un joyau dans l'air limpide et bleu ;
 
      Un chant aigu prolonge une note stridente ;
      C'est le martin-pêcheur qui fuit d'une aile ardente
      Dans un furtif rayon d'émeraude et de feu.
   

 

Jules Breton


 

 

MONTAGE ET ENCADREMENT RÉALISE AVEC LE LOGICIEL GIMP. animation avec le logiciel SqirlzReflect


Posté par creationsy à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2009

MES GIFS D'AUTOMNE & POEME

Rêves d'Automne

   

Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure !
      Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
      Salut, derniers beaux jours ! le deuil de la nature
      Convient à la douleur et plaît à mes regards !

   

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
      J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
      Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
      Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

   

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
      A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
      C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
      Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

   

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
      Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui
      Je me retourne encore et d'un regard d'envie
      Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

   

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
      Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
      Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
      Aurait compris mon âme et m'aurait répondu ? ...

   

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphyr ;
      A la vie, au soleil, ce sont là mes adieux ;
      Moi, je meurs et mon âme au moment qu'elle expire,
      S'exhale comme un son triste et mélodieux.

   

Alphonse de Lamartine

Clic sur l'image pour voir l'animation

 

Posté par creationsy à 20:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :